localisation objets connectés sur la Terre
Innovation 14/04/2020

L’IoT au service de notre Planète

Saviez-vous que CLS localisait des objets connectés par satellite avant l’apparition du GPS ? CLS et le CNES, avec le système satellitaire ARGOS ont, en effet, inventé l’IoT, l’Internet des objets, dans les années 80. Depuis, CLS, filiale du CNES, a fourni une connectivité et des services associés à la communauté internationale développant un IoT au service de l’environnement.

Bouées océanographiques, stations météorologiques, poissons, mammifères marins, oiseaux, animaux terrestres, bateaux de pêche, camion de collecte de déchets, bouées antipollution… près de 15 000 balises ARGOS sont aujourd’hui actives chaque mois aux quatre coins du globe. Au total, ce sont plus de 100 000 mobiles qui sont connectés par CLS.  L’entreprise utilise de nombreux systèmes satellitaires et d’autres réseaux en plus du système ARGOS pour connecter la population à sa planète.

 

CLS : un IoT ambitieux

En 2019, CLS créée Kinéis. Cette filiale a pour mission de déployer une connectivité, sans précédent, dédiée aux objets connectés ! Une connectivité universelle, bas débit, simple, fiable offrant une très grande autonomie, compatible avec d’autres réseaux ! Comment ? En métamorphosant le système ARGOS ! Travaillant en étroite collaboration avec la dream team du spatial français : le CNES, Thales Alenia Space et Héméria, Kinéis prépare une constellation de 25 nanosatellites qui démocratisera, très prochainement le système ARGOS, le plaçant à la portée de tous.

 

constellation nanosatellite Kinéis

 

Hier, nous localisions des skipper d’élite, demain Kinéis localisera n’importe quel plaisancier amateur. De la même manière, nous localisions les plus grands aventuriers de Jean-Louis Etienne à Isabelle Autissier, dans un futur très proche, Kinéis pourra localiser tous les trekkeurs amateurs.

De cette démocratisation et du modèle économique associé découleront un système aux capacités inédites : temps de revisite quasi-temps réel (avoisinant les 12 minutes), capacité système augmentée (plus de 2 millions d’objets pourront ainsi être connectés) tout en conservant la marque de fabrique d’Argos un système à faible consommation permettant la fabrication d’émetteurs miniatures. Tous les utilisateurs bénéficierons de ce système et les utilisateurs des services environnementaux de CLS les premiers !

 

 

Après plus de 30 ans au service de la communauté scientifique internationale, CLS est fière de pouvoir offrir, dès 2022, cette toute nouvelle connectivité à tous ses utilisateurs qu’ils soient biologistes, océanographes, climatologues, autorités en charge de la surveillance des pêches ou encore du respect de l’environnement.

 

 

L’hybridation : l’avenir de l’internet des objets

chipset KineisL’avenir de l’IoT réside, c’est certain, dans l’hybridation des systèmes. Le succès des usages reposera dans la capacité des fabricants d’objets connectés ou de services associés à créer des objets hybrides capables de passer d’un réseau à un autre (réseau mobile, satellitaire, terrestre). A CLS, plusieurs projets vont dans ce sens et sont actuellement en cours de développement pour certains et d’ores et déjà en test pour d’autres.

 

BIG DATA, IA : Un IoT augmenté

big dataSi l’on ajoute à ces systèmes hybrides une couche d’IA et de BIG DATA les futurs outils mis à la disposition de la communauté scientifique seront rapidement très puissants. CLS travaille actuellement sur un projet de rennes connectés en Yakoutie. Plus de 200 spécimens seront équipés, cette année, de colliers intelligents embarquant un algorithme de classification du comportement élaboré capables de transmettre automatiquement certaines activités (mange-t-il ?, boit-il ?, dort-il ?, etc.). Des informations stratégiques pour comprendre l’impact de l’homme sur la nature. Ces outils sont plus que jamais clé pour les gestionnaires de la faune domestique et les populations dépendantes de cette biodiversité endémique menacée.

 

Nous contacter