One of the worlds heaviest waves breaks in Tahiti

30/10/2018 Flash Info CLS soutient la mission franco-chinoise CFOSAT pour mieux comprendre le climat

Depuis un an, à CLS, l’équipe du projet CaSyS (Calval Systématique de SWIM) développe des diagnostics pour comprendre et analyser la qualité des données de CFOSAT, un satellite franco-chinois qui a été lancé avec succès le 29 octobre 2018. Dans une dizaine de jours, après s’être penchée sur des données simulées, les experts de CLS vont découvrir le contenu des vraies données !

En collaboration avec le CNES, l’Ifremer, MétéoFrance et le LATMOS cette équipe s’assurera du bon fonctionnement de l’instrument, de l’adéquation des mesures avec la théorie, et fournira vers la communauté scientifique des produits validés et des analyses de performance.

Le satellite CFOSAT contient deux instruments à son bord, un scatterometre chinois, nommé SCAT, pour mesurer les vents, et un  un diffusiomètre à vagues, développé par le CNES, appelé SWIM. SWIM est le premier radar bande Ku en orbite qui va fonctionner avec six faisceaux sur un plateau tournant, dédié à la caractérisation des vagues océaniques. CLS, fort de son expertise en altimétrie nadir depuis 25 ans et en SAR imageur (satellite aperture radar) en tant que Mission Performance Center (MPC) pour les satellites européens Sentinel-1A et 1B, est bien positionné pour vérifier la validité des premières données de l’instrument SWIM.

Les principaux utilisateurs de ses données sont des météorologues pour la prévision météorologique et des climatologues qui souhaitent comprendre les échanges entre l’océan et l’atmosphère, des interactions jouant un rôle clé dans le système climat. De nombreuses applications sont également prévues dans le domaine de l’océanographie opérationnelle car les précieuses mesures de vent et des vagues fournies par le satellite CFOSAT pourront alimenter les prévisions de l’état de la mer.

 

 

Pour en savoir plus  :

Lire l’article du CNES

Améliorer la compréhension du climat avec CFOSAT