banc de thons
Applications & Services 22/11/2021

Peut-on suivre des poissons avec le système Argos ?

Le spatial peut lever bien des mystères. Dans les années 2000, le système Argos a permis de découvrir qu’il n’existait pas deux populations de thons (Méditerranéenne et Américano-Atlantique) mais bien une seule population à laquelle s’appliquait évidemment deux quotas…

 

Peut-on suivre des poissons avec le système Argos ?

En effet, il est possible de suivre des poissons grâce à des balises Argos. Ces dernières captent la luminosité et donc enregistrent le lever et le coucher du soleil. Sur Terre, seuls deux points correspondent à cette éphéméride. En sachant dans quel hémisphère le poisson à été équipé il est facile par déduction de géolocaliser l’animal.

 

Les ondes passent-elles sous l’eau ? Comment les données de luminosité et donc de positions sont elles transmises ?

Dans les faits ces données sont enregistrées dans la balise Argos entre 3, 6 et 9 mois, temps au bout duquel la balise est programmée pour se détacher automatiquement. Une fois détachée, elle remonte à la surface.

Equipée d’un capteur d’humidité, dés qu’elle détecte qu’elle est sèche, elle commence à émettre ses données qu’elle transmet à la constellation Argos puis à CLS qui décode les données et transmet les positions aux scientifiques en charge de l’étude de la biodiversité.

C’est grâce à ce dispositif et à cette technologie que les scientifiques en équipant le premier thon en Méditerranée ont découvert qu’il traversait l’Atlantique pour rejoindre les côtes Américaines, prouvant ainsi qu’il n’existait pas deux populations de thons mais bien une seule à laquelle était appliqués deux quotas de pêche…

 

Suivre des thons par satellite, Barbara Block, une scientifique de renom vous en dit plus

Nous contacter