02/05/2017 Flash Info Journée mondiale du thon – que peut « thon » faire pour cette espèce depuis l’espace ?

Une journée mondiale du thon ? Pourquoi ?

En consacrant le 2 mai « Journée internationale du thon », l’Assemblée générale des Nations unies invite tous les États Membres, les organismes des Nations Unies, les autres organisations internationales et régionales ainsi que la société civile, y compris les organisations non gouvernementales à sensibiliser le public à la valeur de ce poisson, aux menaces auxquelles font face les populations thonières et aux perspectives qu’offre, sur les plans économique et social, la gestion durable des stocks, et à mettre en commun les meilleures pratiques à cet égard.

Quel est l’apport des technologies du spatial dans la gestion de cette espèce ?

CLS filiale du CNES1, d’ARDIAN2 et d’IFREMER3 œuvre pour la pérennité de cette espèce depuis près de 20 ans. L’entreprise française calcule en effet les positions des thons suivis par le système satellitaire ARGOS qu’elle opère. CLS livre ces précieuses informations aux scientifiques, biologistes, acteurs de la conservation du monde entier qui ont posé des balises ARGOS sur les spécimens qu’ils ont préalablement pêchés et qu’ils souhaitent étudiés. Ainsi, près de 2500 individus ont été localisés et leurs migrations et aires de distribution étudiées. Ces informations sont capitales pour la mise en place de mesure de conservation de l’espèce, la définition d’aires marines protégées ou encore pour définir des périodes de captures.

Mais le travail de CLS ne s’arrête pas là ! Depuis 2010, l’entreprise et une de ses équipes de chercheurs menée par Patrick Lehodey, responsable du pôle Écosystèmes Marins, travaillent sur un modèle de prévision de cette espèce.

Dis-moi ce que tu pêches, je te dirai comment pêcher durablement !

SEAPODYM (Modèle d’Ecosystème Spatial et de Dynamique de Population) simule le changement d’abondance dans le temps et l’espace de plusieurs espèces de thon selon leur âge, leur stade de maturité (larvaire, adulte, individus plus âgés). SEAPODYM peut simuler l’impact de la pêche, des changements d’environnement mais aussi l’évolution du climat sur les populations de thons.

Dans le cadre d’un projet européen H2020, les chercheurs de CLS ont travaillé sur l’adaptation de ce modèle de prévision au thon Germon de l’Atlantique, pêché notamment par nos armements français.

Le résultat de ce travail permettra entre autre de fournir chaque jour des cartes de densité de larves, de juvéniles (jeunes thons), de jeunes, d’adultes avec une résolution spatiale au quart de degré (une grille avec des cellules carrées d’un côté de ~ 28 km).

Ces cartes seront un outil dans la gestion durable de cette espèce et utilisée par l’ICCAT, Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique, qui a établi une gestion stricte de cette espèce. Le système opérationnel devrait contribuer à améliorer les analyses d’évaluation des stocks sur lesquelles ces mesures de conservation sont fondées, ainsi que le suivi en temps réel de l’activité de pêche et la lutte contre la pêche illégale, non réglementée et non déclarée (INN). Notre estimation de la biomasse à l’échelle du bassin rejoint la dernière évaluation effectuée par l’ICCAT : les stocks de thons germons ont été diminué d’environ 35% pour la population des adultes en 2010 en raison de la pêche. Un constat qui prouve que le modèle voit juste et qu’il sera un outil clé de gestion durable des ressources marines.

1 CNES

Etablissement public à caractère industriel et commercial, le Centre national d’études spatiales (CNES) est chargé de proposer au gouvernement la politique spatiale de la France au sein de l’Europe et de la mettre en œuvre. A ce titre, il « invente » les systèmes spatiaux du futur, maîtrise l’ensemble des techniques spatiales, et garantit à la France l’accès autonome à l’espace. Acteur majeur de l’Europe spatiale, le CNES est force de propositions pour maintenir la France et l’Europe en tête de la compétition mondiale. La participation de la France à l’Agence spatiale européenne (ESA) est également assurée par le CNES. Il s’entoure de partenaires scientifiques et industriels avec lesquels sont réalisés les programmes spatiaux qu’il conçoit. Il est engagé dans de nombreuses coopérations internationales, indissociables de toute politique spatiale d’envergure. www.cnes.fr

2 ARDIAN

Créée en 1996 et dirigée par Dominique Senequier, Ardian est une société d’investissement privé indépendante qui gère et/ou conseille 60 milliards de dollars d’actifs en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. La société, détenue en majorité par ses salariés, a toujours placé l’esprit entrepreneurial au cœur de son approche et offre à ses investisseurs internationaux des performances d’investissement tout en participant à la croissance des entreprises à travers le monde. La philosophie d’investissement d’Ardian repose sur trois piliers : excellence, loyauté et esprit d’entreprise. Ardian s’appuie sur un réseau international solide, avec plus de 450 employés travaillant dans douze bureaux à Paris, Londres, Francfort, Milan, Madrid, Zurich, New York, San Francisco, Pékin, Singapour, Jersey et Luxembourg. La société offre à ses 580 investisseurs un choix diversifié de fonds couvrant toute la classe d’actifs, avec Ardian Fonds de Fonds (primaire, early secondaire et secondaire), Ardian Private Debt, Ardian Buyout (incluant Ardian Mid Cap Buyout Europe & North America, Ardian Expansion, Ardian Croissance et Ardian Co-Investissement), Ardian Infrastructure, Ardian Real Estate et Ardian Mandates. www.ardian.com

3 IFREMER

L’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral et au développement durable des activités maritimes. À ces fins, il conçoit et met en œuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère des bases de données océanographiques. Il opère également une part très significative de la flotte océanographique, dont l’ensemble des systèmes sous-marins et équipements lourds mobiles (sismiques, pénétromètre…). Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie. www.ifremer.fr