désertification
Applications & Services 15/06/2021

Désertification : le spatial, aide à la résilience

La désertification et la dégradation des terres sont des menaces très graves. Elles mènent à la faim et à la pauvreté, conduisent au chômage, aux migrations forcées et aux conflits, tout en augmentant le risque d’évènements météorologiques extrêmes liés aux changements climatiques.

Toutefois, les réussites récentes en restauration et en gestion durable des terres montrent que ces problèmes ne sont pas insurmontables. CLS travaille main dans la main avec les acteurs concernés pour lutter contre la désertification depuis l’espace.

 

Lutter contre la désertification

L’initiative GMV, pour la Grande Muraille Verte, a pour but de transformer la vie de millions de personnes en créant une mosaïque d’écosystèmes verts et productifs en Afrique du Nord, au Sahel et dans la Corne de l’Afrique. Comment ? Au travers de 6 impacts majeurs attendus :

  • la grande muraille verteMaîtrise des ressources en eau : au travers de la mise en place de bassins de rétention, de lacs artificiels et d’ouvrages hydrauliques.
  • Support aux filières agricoles : développement et diversification des filières agricoles, valorisation des bonnes pratiques.
  • Amélioration des connaissances sur la désertification et sur les technologies de résilience.
  • Meilleure gestion des ressources : réduction de l’érosion et restauration des sols dégradés et des ressources forestières.
  • Paix et sécurité : renforcement de la paix dans l’espace saharo-sahélien et intégration socio-économique des peuples du Sahel.
  • Protection et renforcement des forêts : arrêt de la déforestation, accroissement du taux de reforestation et protection des forêts.

 

CLS a notamment travaillé sur 5 projets stratégiques de lutte contre la désertification :

  • Globland : cartographie des réseaux hydrographiques depuis l’espace,
  • Geoglam : développement d’un outil de prévision rapide de la production agricole,
  • Biocrust : capacité de caractérisation de la santé des sols et de leurs potentiels/fragilités,
  • Sustainable Forest : système global de gestion des forêts, suivi temps réel précis du couvert arboré, système d’alertes automatiques de déforestation illégale,
  • Eclat : capacité à développer des solutions basées sur l’Observation de la Terre (OT) et à estimer l’efficacité de projets subventionnés par les institutions.

Nous contacter

 

projet GloblandLe projet Globland : optimiser la gestion des ressources en eau et le management des territoires

Aujourd’hui, l’altimétrie spatiale est un outil attendu pour l’étude et la gestion des eaux continentales. Hauteurs d’eau, étendue, débits sont autant de données mesurées depuis l’espace qui intègrent la plateforme du Copernicus Global Land Services. Cette plateforme donne un accès aux données hydrologiques récoltées depuis l’espace. CLS aux côtés du CNES, du LEGOS, du CESBIO et d’autres partenaires œuvrent pour optimiser l’acquisition, le traitement, la distribution et la valorisation de ces données hydrologiques.

CLS est un des leaders mondiaux en altimétrie avec plus de 30 d’expérience dans le domaine.

Plus d’informations

 

projet GEOGLAMLe projet Geoglam : développement d’un outil de prévision rapide de la production agricole en Afrique

Le but de ce projet est d’accompagner les Etats dans leur décision politique territoriales nationales en termes de sécurité alimentaire. Comment ? En développant un outil basé sur l’imagerie optique, des campagnes de terrain et un modèle de prévision de rendement des cultures.

Grâce à ce modèle et aux données satellites et in situ les experts de CLS sont capables de prévoir le rendement des parcelles. Les autorités bénéficient ainsi de moyens pour piloter les cultures, adapter les méthodes d’exploitation, anticiper les pénuries et acheter à l’export les céréales qui viendraient à manquer à des prix favorables.

Les zones concernées actuellement sont : le Kenya (75k km²), la Tanzanie (106k km²)et l’Ouganda (86k km²).

Contacter les équipes

 

projet BiocrustLe projet Biocrust : capacité de caractérisation de la santé des sols, de leur potentiels et leurs fragilités, développement d’un outil de gestion des territoires

L’objectif de ce projet est de caractériser depuis l’espace, les croutes biologiques du Sahel. Les croutes biologiques sont analysées, leur santé et potentiel analysés.

Ce projet commandé par l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR), a permis de développer un outil de priorisation des zones à protéger par l’identification de zones à risque et de zones à haut potentiel.

carte du projet Biocrust

Plus d’informations

 

projet service forêtsLe projet Service Forêts : un système global de gestion des forêts, suivi temps réel précis du couvert arboré, système d’alertes automatiques de déforestation illégale

CLS a développé au travers de dizaines de projet de gestion durable des forêts des solutions pour :

  • cartographier le couvert forestier tropical;
  • détecter les changements;
  • remonter des indicateurs statistiques de l’évolution du couvert forestier;
  • cartographier des données d’activités (nomenclature du GIEC);
  • renforcer les capacités des territoires;
  • contribuer à l’initiative GFOI: contribution au guide de méthodes et pratiques recommandées.

Contacter les équipes

 

projet Eclat

Le projet Eclat : développer des solutions basées sur l’Observation de la Terre (OT)

L’objectif du projet ECLAT est de fournir des outils automatisés d’aide à la décision basés sur l’imagerie d’observation satellitaire pour observer, évaluer et prévoir les impacts du changement climatique, dans un contexte de conflits, dans la région du lac Tchad.

Eclat tente de comprendre l’impact des investissements engagés dans la stabilisation de population sur la désertification (mesure de la durabilité des ressources en végétation ou de leur fragilisation voire de leur mise en danger face à l’exploitation de populations déplacées).

Les experts du projet maximisent l’utilisation des données satellitaires disponibles dans le cadre des ODDs et caractérisent la phénologie de la végétation. Les résultats seront remis à la fin de l’année à l’Union Africaine ainsi qu’aux responsables de la commission du lac Tchad.

 

Carte de la région du Lac Tchad
Carte de la région du Lac Tchad

Sur cette figure on observe :

  • en rouge les limites de l’étude;
  • en bleu les réseaux hydrographiques;
  • en orange la limite du camp de réfugiés de Minawao qui accueille les victimes du mouvement de Boko Haram. En 2017 on estimait à près de 65 000 personnes le nombre de réfugiés placés dans ce centre;
  • en violet, rouge, vert : l’état du couvert forestier en 2014,2016 et 2019.

On notera que la présence du camp placé dans une région aux ressources naturelles faibles a entrainé l’extrême fragilisation du couvert forestier et l’insécurité en matière d’approvisionnement en bois de chauffage et bois de cuisson.

Nous contacter

 

CLS possède les capacités de traitement, d’analyse et de modélisation des données issues de l’observation spatiale pour développer des outils d’aide à la décision, des outils éclairant pour la mise en place de politiques territoriales nationales efficace pour garantir la sécurité alimentaire et la gestion durable des ressources.