09/10/2018 Flash Info CLS, acteur majeur pour le climat

Lundi 8 octobre, le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) ) publiait un nouveau rapport qui confirme la nécessité d’arriver à la « neutralité carbone » à l’horizon 2025 pour limiter la hausse moyenne des températures à 1,5°C.

Dans ce rapport, le GIEC prévient sur l’évolution du monde avec une hausse de 1,5°C à 2°C. Les conséquences annoncées dures à ce réchauffement climatique tirent la sonnette d’alarme : multiplication des vagues de chaleur, augmentation du niveau des mers de 26 à 77 centimètres dans le scénario +1,5°C et 10 centimètres supplémentaires pour celui prévoyant une hausse des températures de 2°C…  L’impact de ce réchauffement influencera également les espèces avec un changement des conditions environnementales plus en plus important suivant la gravité des hypothèses. Une baisse de productivité dans les productions de riz, blés ou maïs avec notamment des risques de stress hydrique sont également à anticiper…

Chez CLS, nos experts travaillent, au quotidien, pour mesurer ces différents phénomènes et fournir des données fiables et incontestables à la communauté scientifique internationale. Plus de 90 océanographes et 25 ans d’expertise en altimétrie satellitaire nous permettent d’observer avec certitude le moindre mouvement de nos mers et océans. Grâce à ces travaux, CLS fournit notamment la courbe de montée du niveau moyen des mers (augmentation moyenne de 3,3mm/an). Cette courbe, réalisée en collaboration avec le CNES & LEGOS, est éditée depuis 1992, date à laquelle le premier satellite TOPEX/Poséïdon embarquant à son bord un altimètre a été lancé.

 

CLS mag climat

Liens utiles:

Mean Sea Level – CLS datastore

Ce qu’il faut retenir du rapport du GIEC sur la hausse globale des températures – Le Monde